Connexion



Savoir développer son don d’empathie

Savoir développer son don d’empathie

L’empathie est un don qui parfois peut être porté comme un fardeau. En effet, il n’est pas facile d’être un empathe et de ressentir en permanence les émotions qui nous entourent, car l’empathie n’a pas de limites. Elle capte aussi bien les énergies des êtres humains que des animaux, mais aussi celles présentes dans l’atmosphère d’une pièce. Cela peut devenir une surcharge émotionnelle à force et jouer sur l’humeur de l’empathe. Voici les conseils à appliquer pour vivre et développer son empathie sereinement. 



                 

Détecter le don d’empathie

En premier lieu, il faut savoir reconnaitre son empathie. Plusieurs personnes mettent ça sur le dos d’une sensibilité accrue et de fait, le vivent mal, car elles ne savent pas qu’elles sont des empathes. Voici quelques signes qui peuvent vous aider à détecter votre empathie :
- Vous changez d’humeur très rapidement sans savoir pourquoi simplement en écoutant de la musique
- Vous avez du mal à supporter toute forme de violence qu’elle porte sur des humains ou des animaux et même si c’est dans le cadre d’un film ou des informations
- Vous attirez les confidences des autres même de parfait étranger
- Vous savez avant même que quelqu’un parle ce qui le tracasse
- Vous êtes compatissant et altruiste
- Vous êtes mal à l’aise dans les lieux publics et ressentez une forme d’oppression
- Vous ne pouvez pas vous concentrer sur un orateur déversant son pamphlet sans émotion
- Votre concentration se disperse très facilement lorsque vous êtes en groupe
- Vous avez une imagination débordante
- Vous avez un côté artistique incontestable
Tous ces points ne sont qu’un échantillon de ce que ressent un empathe. Si vous avez répondu majoritairement oui à ces affirmations, il y a de fortes chances pour que vous soyez doté du don d’empathie. Cela peut vous poser quelques problèmes au quotidien. Par exemple, si vous avez un prof ennuyeux, il vous sera impossible de vous concentrer sur votre cours. Ou encore si votre travail ne stimule pas vos sens, vous risquez de vous ennuyer fermement, voire de dépérir au point d’affecter votre santé. L’empathe a besoin de stimulation et d’émotion. Il a besoin de ressentir les choses qui l’entourent à la puissance 1000. Mais quand ce don est mal contrôlé, il peut devenir une prison pour celui qui le vit. Et la personne peut même décider de se murer dans une espèce de tour d’ivoire afin de bloquer ce flux émotionnel incessant et fluctuant au risque de paraitre froid et désintéressé.

Comment gérer son don d’empathie ?

Pour arriver à réguler le flux émotionnel générer par l’empathie, il n’y a pas d’autres moyens que d’apprendre à dissocier les émotions des autres des vôtres. Ce réflexe de dissociation est normalement acquis dès la naissance. Il faut alors le cultiver au cours des années afin de vivre au mieux l’empathie. Mais parfois on oublie ce réflexe archaïque et l’empathie est mal vécue. Il faut donc le réactiver afin de pouvoir se protéger d’un flux émotionnel trop envahissant. Par exemple, quand vous êtes dans un lieu public et que vous sentez que l’atmosphère est pesante, ne restez pas. Il ne faut pas hésiter à partir. Quand vous avez terminé votre journée de travail, prenez un bain avec du sel afin de vous dégager des émotions négatives que vous avez absorbées. Lorsqu’un ami se confie à vous, restez toujours bien conscient que son problème lui appartient. Au pire, répétez-vous mentalement « ce n’est pas mon problème » jusqu’à ce que cela devienne un automatisme.
Une autre astuce pour arriver à circuler librement dans les lieux bondés et de se mettre dans sa bulle. En effet, les empathes sont très doués pour plonger dans une rêverie profonde. Ils arrivent alors dans un lieu agréable et sécurisant pour eux. Leurs rêves sont leur refuge. Il ne faut pas hésiter au risque de passer pour une personne distraite. Si vous vous sentez subitement triste, écoutez de la musique joyeuse. Il vaut mieux éviter les chansons avec des paroles au risque de sombrer à nouveau. La musique a un effet très positif sur l’empathe puisqu’il fait réellement qu’un avec elle et peut changer son humeur en quelques secondes.

Osez vivre votre don d’empathie

L’empathie ne devrait pas être vécue comme une malédiction, mais plutôt comme un don du ciel. En effet, l’empathe est une personne ouverte, joyeuse, curieuse de nature et toujours prête à découvrir de nouvelles choses. Ce serait dommage de ne pas profiter de tout ce que l’empathie peut apporter.



Précédent
Suivant



Commentaires


Commentaires


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Connexion
Inscription




Top