Connexion



Wicca, la Religion des sorcières

Wicca, la Religion des sorcières

Vous avez certainement entendu parler de la Wicca. Cet élan spirituel se développe en effet très rapidement depuis quelques années en Europe occidentale et dans les pays anglo-saxons. Pourtant, l’art wiccain est bien plus qu’une simple technique de développement personnel. Elle est souvent désignée comme la religion des sorcières. Qu’en est-il exactement ? Qu’est-ce que la Wicca ? Autant de questions qui méritent une réflexion plus approfondie. 




La Wicca, qu’est-ce que c’est ?

La Wicca regroupe des sorciers et des sorcières de magie blanche. La croyance repose sur le principe que tout est énergie et que la Déesse Mère, le féminin sacré, et son mari, le Seigneur Cornu, masculin sacré, fournissent cette énergie pour donner vie à toute chose. Les sorcières de la Wicca, longtemps pourchassées et vue comme des êtres sataniques par le passé, sont donc bien loin de cette image désuète qui leur a collé à la peau. Le mouvement, essentiellement féminin, ne repose sur aucun texte, aucune doctrine aux principes bien établis. Les wiccains ne tolèrent pas la discrimination, l’intolérance et la manipulation. Il s’agit plus d’un état d’esprit cherchant à ressentir les échanges énergétiques entre les êtres vivants sur la planète terre. Leur apprentissage est permanent et évolue en fonction des découvertes et des expériences que les sorcières font à chaque instant. La règle wiccan est très simple : fais ce que tu veux tant que tu ne fais de mal à personne.
La magie, un don de Dieu, est très présente dans cette religion issue du paganisme et elle peut être utilisée contrairement aux autres Religions qui interdisent tout occultisme. Croisement entre les religions celtiques, chamaniques et païennes, la Wicca est devenue une forme moderne de spiritualité où la communion avec les esprits de la nature et la connaissance de soi est fondamentale. Les rituels magiques et autres potions se pratiquent toujours en secret, souvent en lien avec la lune. Cet astre, souvent associé aux sorcières, retrouve donc ici sa place, mais pour une autre raison : elle est en fait associé à la Déesse Mère. Le soleil, quant à lui, est représenté par son époux, un homme cornu. Les sorcières de la Wicca pratiquent la magie blanche, car, dans leur croyance, les énergies présentes ici-bas ne peuvent être utilisées que pour faire le bien. Elles atteignent un stade de conscience modifiée afin d’entrer dans l’autre réalité et de pouvoir utiliser et percevoir les énergies.

Les sabbats wiccan

On appelle sabbats les dates marquant les fêtes wiccanes. Il en existe 8 en tout réparti entre les sabbats mineurs et les sabbats majeurs. Les dates correspondent aux solstices et équinoxes de l’année et aux fêtes païennes et celtiques. Le sabbat se déroule la nuit dans un lieu secret où la célébration ne peut être dérangée. Le plus connu est sans doute le sabbat de la nuit d’Halloween appelé Samhain. Le 31 octobre, les sorcières célèbrent la fin de la vie à travers la disparition de leur Dieu. Il rejoint le royaume des morts. Cette nuit est l’occasion de se pencher sur les évènements qui ont marqué l’année, de ce qui a été accompli ou ne l’a pas été. Cette date est aussi le Nouvel An pour les wiccans. La roue de la vie continue de tourner alors jusqu’au 21 décembre, le sabbat de Yule. La période d’introspection est terminée. Le Dieu revient à la vie par la Déesse mère. Les jours s’allongent, la lumière reprend ses droits. Le 2 février, le sabbat d’Imbolc marque l’arrivée prochaine du printemps. La fertilité et la lumière du soleil sont à l’ordre du jour. Le 21 mars est le jour du sabbat d’Ostara. Il est temps de semer les graines des nouveaux projets.
Le sabbat suivant se déroule le 30 avril. Il s’appelle Beltrame. Il célèbre l’union et la vitalité. Il s’articule souvent autour de l’arbre de mai, un arbre symbolisant le Seigneur cornu. Vient ensuite le sabbat de Litah, le 21 juin. Il est tourné vers l’apogée du soleil et de nombreux rituels d’amour se font lors de cette nuit magique. Des feux sont allumés symbolisant la joie. Puis arrive le 1er aout et le sabbat de Lughnasadh. La chaleur commence à partir symbolisant une fin proche. La nourriture vient alors prendre une place importante dans la vie des Sorcières leur faisant prendre conscience que tout est éphémère. L’année se termine avec Mabon le 21 septembre marquant le temps de la récolte.

Plus qu’une religion, un art de vivre tourné vers l’univers

La Wicca se rapproche donc plus d’un art de vivre en adéquation avec les cycles de la nature plutôt qu’une religion au sens propre. De nombreux sorciers et sorcières se découvrent chaque jour. Mais c’est souvent dans le secret que se développent dons et rituels avant qu’un sorcier ne se déclare au grand jour.



Précédent
Suivant



Commentaires


Commentaires


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Connexion
Inscription




Top