Connexion



Le karma, apprentissage ou fatalité ?

Le karma, apprentissage ou fatalité ?

Beaucoup voient le karma comme une fatalité irrémédiable qui ne vous apporte qu’ennuis en tout genre et embûches insurmontables. Mais si le karma était en fait toute autre chose. Si la loi de cause à effet n’était pas la seule responsable du karma. Et si ce chemin de vie si chaotique n’était en fait qu’un miroir, une illusion qui créer des situations pénibles non pas par plaisir, mais pour apprendre quelque chose ? Et si on arrêtait de penser que le karma n’est qu’une fatalité, serions-nous prêts à en apprendre les leçons ? 




Le karma, un concept bien plus compliqué que ce qu’il n’y parait

Le terme « karma » vient de la religion bouddhiste. En effet, dans cette religion, le karma est une punition éternelle pour des actes effectués dans une vie antérieure. Elle le voit donc comme une fatalité. Ainsi, cette fatalité ne s’abat pas sans raison sur l’homme. Chacun nait naturellement enclin à faire le bien. Pourtant, chacun nait aussi avec le libre arbitre. Dans la mesure où quelqu’un fait le mal, c’est qu’il l’a choisi et par là même accepte la sanction qui va avec, c’est-à-dire le payer indéfiniment à chaque cycle de réincarnation. Or, cela voudrait dire qu’il est impossible de se défaire de son karma et que la punition ne peut que se répéter sans jamais s’arrêter. La religion bouddhiste répond à cela que Dieu a créé l’univers pour que chaque chose soit à sa place. Ainsi, si les riches sont riches, c’est parce qu’ils l’ont mérité dans leur vie antérieure et si les pauvres sont pauvres, c’est qu’ils l’ont bien cherché aussi par leurs actions passées. Elle dit aussi que ce qui a été fait ne peut être défait. La situation semble donc bloquée et cette vision est relativement pessimiste.
Or, le karma n’est pas que cela, une simple relation de cause à effet sans issue possible. Si l’on reprend le terme sanscrit « karma », on s’aperçoit qu’il signifie action. Or, c’est bien une action de notre part qui nous a menés à créer un karma. Mais si on le prend d’un autre angle, le karma c’est-à-dire l’action pourrait aussi être celle qui nous permet de nous sortir de situations difficiles. Vu sous cet angle, le karma prend un tout autre sens. Il ne s’agit plus de subir des évènements négatifs pour payer une action passée, mais d’agir pour résoudre une situation antérieure non résolue. Et là, tous les espoirs sont permis. Le karma n’est plus une punition, mais un apprentissage, une leçon de vie destinée à nous faire évoluer vers une version améliorée de nous-mêmes. En effet, pour reprendre les dogmes des religions, Dieu nous a créés avec une dualité, une part d’ombre et de lumière. Il ne peut nous punir pour avoir goûté à l’ombre sinon comment pourrions-nous trouver l’équilibre entre le bien et le mal sans expériences ?

Le karma positif, un chemin d’évolution personnel vers un mieux-être

Le parcours n’a rien de facile et portant que serait la vie sans défi ? Le karma positif peut se vivre dans ce sens : un défi lancé par la vie pour tester nos limites et faire ressortir le meilleur en nous. Dans ce cas, la notion de dette à payer devient moins lourde à porter, moins contraignante, moins rigide que ce que veut bien montrer la religion bouddhiste. La loi de cause à effet n’est plus la seule en jeu. En effet, la loi de potentialité permettant d’exprimer dans le réel, dans la matière, le potentiel que nous portons en nous est une façon d’agir. Notre potentiel est forcément bon. Il ne peut donc que coopérer à notre évolution et donc venir contrer le karma négatif.
La loi du don, quant à elle, implique que tout ce que nous donnons, nous le recevons en retour. Si nous donnons du bon durant notre vie, il ne peut revenir que du bon et contribuer à là encore alléger le karma. La loi du moindre effort consiste quant à elle à suivre la voie de la simplicité et de l’harmonie. La loi d’intention et de désir permet de planter les graines de ce que nous désirons. La loi du détachement nous permet de lâcher prise, car nous savons que l’univers agit dans notre intérêt. Enfin, la loi du dharma nous donne la voie à suivre pour permettre à nos potentialités d’être bénéfique à tous. Toutes ces lois de la nature nous donnent les clés pour exprimer nos êtres véritables et ne pas rester enchainé dans un karma négatif.

Le karma dans une vision moderne

Finalement, tout le monde commet des erreurs menant à des blessures volontaires ou involontaires. Il n’y a qu’à lire la comédie humaine de Balzac pour se rendre compte que nous sommes tous la victime ou le bourreau d’un autre. Le karma doit être vu comme un chemin de libération du triangle de Kapman plus que comme une fatalité insoluble.





Précédent
Suivant



Voici une liste de voyants qui peuvent vous en dire plus


Voyant Imperiale
Imperiale
Code 864
vie


Commentaires


Commentaires


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Connexion
Inscription




Top